L’art de se fixer des objectifs et les atteindre

Last modified date

Comments: 0

Avec la nouvelle année 2019 qui pointe à l’horizon (plus que quelques heures !), le moment me semble parfaitement indiqué pour parler d’un sujet qui nous concerne tous. Il s’agit des objectifs pour la nouvelle année. C’est devenu un exercice quasi classique pour bon nombre de personnes sur la planète de prendre des résolutions pour une nouvelle année. Durant l’année qui est en train de s’achever chacun de nous a traversé des situation de joie, grâce, bonheur, succès, réussite, espoir, santé, paix mais aussi parfois de désespoir, malheur, tristesse, maladie, découragement, échec, difficultés, etc. J’ai appris que les épreuves, qu’elles soient de nature bonne ou mauvaise font partie intégrante de la vie humaine. Ne dit-on pas que l’expérience c’est la somme des erreurs ? Comme le dit le dicton, l’obstacle est le moule à travers lequel la vie nous fait passer afin de grandir et devenir des Hommes des vrais. Même s’il est vrai que surmonter les difficultés n’est pas quelque chose d’aisée à faire. Cependant, voyez les choses du bon côté, si vous avez des problèmes cela signifie que vous êtes en vie. Vous pouvez donc à tout moment faire pencher la balance du bon côté, celui que vous souhaitez.

Faire son bilan de l’année écoulée

Si en début d’année dernière vous avez eu à vous fixer des objectifs, le moment est peut-être venu de faire le point afin de savoir où vous en êtes. Si vous avez atteints vos objectifs, alors bravo ! Par contre si vous n’avez pas atteints certains ou même tous vos objectifs, ce n’est pas une raison de baisser les bras. Il est important de savoir ce qui n’a pas marché sur le chemin afin de ne pas répéter les mêmes erreurs à l’avenir. C’est pourquoi une bonne rétrospective de son année est nécessaire. Vous seul avez le pouvoir de mener à bien cette rétrospective. Donc dès ce soir, prenez un instant pour vous seul, un stylo et une feuille blanche puis jetez-vous à l’eau.

Définissez vos objectifs

On pourrait dire que définir un bon objectif c’est déjà l’avoir atteint à 50%. Si vous définissez mal votre cible, il y a de fortes chances que vous la ratez. Définir également le niveau de la cible fait partie intégrante de la formulation de son objectif. Le niveau de la cible dépend de vos capacités et aptitudes. Ainsi, pour une même formulation d’objectif, on pourrait avoir pour des uns une cible très élevée et pour d’autres une cible plus faible ou intermédiaire. Soyez donc patients envers vous dans la définition de vos cibles et donnez le temps au temps. Il est indispensable de commencer « petit », de définir des objectifs facilement atteignable et dont la réussite vous motivera et vous poussera à aller de l’avant. Fixer un objectif trop grand et ne pas l’atteindre pourrait décourager plus d’un. Encore une fois, commencez petit !

Sur le dur chemin de la réalisation de ses projets, il y a une loi que j’ai appris il y a quelques mois et qui m’a permis d’atteindre bon nombre d’objectifs que je m’étais fixé et qui me paraissaient auparavant presque irréalisable tant la somme des efforts à fournir pour y parvenir était grande. Cette loi est si triviale que bon nombre de personnes passent souvent à côté. Il s’agit de la loi de la méthode. J’ai entendu parler de cette loi pour la première fois dans le livre intitulé les lois de l’esprit de Dan Millman. Cette loi vous sera très utile dans la définition de vos objectifs pour cette année et pour toute votre vie. D’après la loi de la méthode, les trop grands rêves rattachés à un lointain futur sont un fardeau lourd à porter. Les meilleurs objectifs sont probablement ceux dont on peut s’occuper, la semaine prochaine, demain, dans l’heure qui suit ou lors de notre prochain pas. Il est important de créer une méthode qui se traduira par de nombreux petits succès. Suivre la loi de la méthode vous assurera d’office de définir un objectif atteignable. Elle peut également être appliquée dans tous vos projets de vie, grands ou petits.

« Les trop grands rêves rattachés à un lointain futur sont un fardeau lourd à porter. Les meilleurs objectifs sont probablement ceux dont on peut s’occuper, la semaine prochaine, demain, dans l’heure qui suit ou lors de notre prochain pas. Il est important de créer une méthode qui se traduira par de nombreux petits succès« 

Dan Millamn

Comment évaluer la qualité de votre objectif ?

Comme mentionné précédemment, la bonne formulation d’un objectif est déjà la garantie de sa réalisation à 50%. Un bon objectif doit donc remplir certains critères. Le premier est la spécificité (S). Un bon objectif doit être spécifique c’est-à-dire propre à un but bien précis. Un objectif pour être de qualité doit également être mesurable (M). Pour se faire, son indicateur de suivi doit pouvoir renseigner à tout moment de manière chiffrée si on est sur le bon chemin ou pas. Les objectifs qu’on se fixe doivent également être accessibles (A). Il s’agit donc avant de définir un objectif, d’évaluer si on dispose des compétences, du temps et des ressources pour le réaliser. C’est à ce niveau que la loi de la méthode entre en action. Un « grand » objectif doit donc être découpé en « petits » objectifs facilement atteignables qui vous motiverons à aller de l’avant lorsque vous les réaliserez. Par contre, en fixant un objectif inaccessible compte tenu de vos moyens, il y a de fortes chances qu’après un échec vous ayez le moral en berne. De l’accessibilité d’un objectif découle son caractère réaliste (R). Il s’agit en gros de se poser la question de savoir si je suis capable d’atteindre mon objectif. Un moindre doute sur la façon de procéder pour atteindre votre but serait synonyme d’objectif probablement irréaliste de votre part. Dans ce cas, il est important de revoir votre cible. Enfin, la dernière qualité que doit posséder un objectif est d’avoir un caractère temporel (T). L’objectif doit être limité dans le temps par la définition des délais stricts de réalisation afin de ne pas sombrer dans l’inaction et l’inertie tout en gardant un dynamisme et une motivation constants vers sa réalisation. En lien avec le caractère mesurable de l’objectif, le caractère temporel doit permettre à chaque instant de pouvoir donner une exécution chiffrée ce dernier. En conclusion, un bon objectif doit donc d’être SMART (intelligent) !

Un exemple de définition d’objectif

Illustrons notre propos par un exemple concret. Supposons que vous êtes en surpoids et qu’un de vos objectifs pour la nouvelle année soit de perdre du poids comme tel est le cas de bon nombre de personnes. Considérons une personne adulte non athlète pesant 84 kg pour une taille de 1m67 soit un indice de masse corporelle de 30,1 (nous ne nous occupons pas des questions d’unité ici). Cette personne se situe donc la zone rouge de l’obésité. Il est donc nécessaire pour cette personne de réduire sa masse corporelle pour un rapport taille-poids plus sain. Soit un poids maximum d’environ 70 kg. L’effort à fournir ici est donc de parvenir à perdre 14 kg au cours de la nouvelle année.

Fiche de définition et de suivi d'un objectif SMART

Bonus : application de la loi de la méthode pour l’atteinte de cet objectif

La loi de la méthode nous enseigne l’art de fractionner nos objectifs en de multiples objectifs facilement atteignable. Envisager une perte de poids de 14 kg peut à première vue paraître irréalisable surtout si pas le passé vous avez essayé en vain de perdre ne serait-ce que 5 kg. D’après le caractère réaliste de l’objectif, il revient en fait à une perte de poids de 1,2 kg chaque mois. Objectif qui à son tour peut se décliner au niveau hebdomadaire en 3 séances de sport intenses (circuit training, entrainement fractionné, séances tabataba, etc). Une alimentation saine et équilibrée est aussi indispensable : réduction progressive de sucreries, de bières, boire beaucoup d’eau notamment au réveil, consommer plus d’aliments riches en fibres et protéines. Vous pouvez prendre votre poids une fois par semaine de préférence les dimanches afin de vous motiver pour la semaine. Le fractionnement d’objectif permet d’avoir une plus grande flexibilité dans les moyens de leur mise en œuvre. Par exemple, si au cours d’une semaine vous ne parvenez pas à atteindre votre objectif, vous vous devez d’en savoir la raison puis de corriger cela la semaine suivante. N’hésitez pas à ajuster et réajuster en temps réels les moyens employés pour atteindre vos objectifs. Ne soyez pas figés, ayez plutôt l’esprit ouvert. Continuez de perfectionner votre technique et faites-en un art !

Voilà ! C’est sur cette dernière note que je vous souhaite d’atteindre tous vos objectifs pour la nouvelle année.

admin

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
1 × 9 =


Post comment