Voici enfin connue la durée normale d’un rapport sexuel d’après la science !

Last modified date

Comments: 0

Lorsqu’on parle de performance sexuelle, on fait la plupart du temps allusion à l’homme (sexe masculin) et son membre viril. Cette performance est de plus en plus réduite au temps mis entre la pénétration vaginale et l’éjaculation et est appelée scientifiquement Intravaginal ejaculation latency time (IELT, je ne parle pas du fameux test d’anglais !). Si la performance sexuelle ne peut exclusivement se réduire à ça, elle en est tout de même un élément primordial en ce sens que la partie de plaisir est interrompue dès éjaculation masculine. Si le partenaire féminin n’a pas trouvé son compte, alors bonjour les frustrations. L’élément important à prendre en compte dans la performance sexuelle, est la satisfaction des deux partenaires. Ladite satisfaction peut arriver soit après de longues et interminables minutes soit vite fait et bien fait !

Nombreux sont les partenaires qui ne sont pas satisfaits de la durée de leur rapport sexuel. Les hommes souhaitent en général une durée plus longue que les femmes. Cependant, il n’est pas nécessaire d’y passer des heures afin de satisfaire son partenaire. Messieurs, vous allés être surpris par ce qui suit…

1- Perception du temps idéal d’éjaculation (intra-vaginale)…

En matière de sexe, il existe un idéal pour toute personne même si parfois cet idéal peut être hors d’atteinte. Tout homme aimerait durer au maximum afin de pouvoir satisfaire sa partenaire. Chaque femme selon sa biologie et ses attentes a besoin d’un temps idéal pour lui permettre d’atteindre le 7e ciel. C’est dans ce cadre que des chercheurs américains se sont intéressés à l’étude de la perception du temps d’éjaculation. Les hommes comme les femmes souhaitent un rallongement du délai d’éjaculation afin de profiter au maximum de l’instant. L’étude a porté sur 180 membres de la Society for Sex Therapy and Reseach (SSTAR) avec un minimum de 3 années d’expérience dans le diagnostic et le traitement des problèmes de désordre sexuel. Les chercheurs ont conclu qu’un temps d’éjaculation intra vaginale perçu comme normal serait situé entre 7 et 13 minutes ; 3 à 7 minutes pour un temps d’éjaculation acceptable ; 1 à 2 minutes pour un temps très court et 10 à 30 minutes pour un temps perçu comme très long. Il est toutefois à noter que plusieurs facteurs peuvent influencer le temps d’éjaculation notamment le stress, la fatigue, l’état mental, etc. Ce sont des éléments qu’il ne faut pas négliger en matière d’appréhension de la performance sexuelle.

Ce qu’il en est réellement

Des chercheurs hollandais se sont intéressés à mesurer la durée moyenne d’un rapport sexuel auprès d’une population de 500 couples hétérosexuels originaires de 5 pays. Les hommes de ces couples avaient au moins 18 ans et étaient en relation avec leur partenaire depuis au plus 6 mois. La durée entre la pénétration vaginale et l’éjaculation a été chronométrée pour chaque couple. Les préliminaires ainsi que toute la phase anté-pénétration n’ont pas été prises en compte dans le temps d’éjaculation. A chaque couple était remis un chronomètre à utiliser lors de chaque rapport sexuel pendant une période d’étude de 4 semaines. La moyenne actes sexuels reportée par les couples durant cette période a été de 8 fois soit une fréquence de 2 fois par semaine. Le temps d’éjaculation moyen est de 5,4 minutes. Ce temps décroit avec l’âge. A savoir, plus on prend de l’âge, plus le temps d’éjaculation intra vaginale tend à baisser. Ceci dit, les jeunes ont un temps d’éjaculation en moyenne plus long que les hommes plus âgés. On note aussi une variation de ce temps en fonction du groupe social. Les turques sont les plus mauvais élèves en la matière avec un temps d’éjaculation moyen de 3,7 minutes contre 7,6 minutes pour le Royaume-Uni et 7 minutes pour les Etats-Unis. La prise en compte du facteur de circoncision et d’usage de préservatif peut aussi influencer le temps d’éjaculation. Cependant, cette influence n’apporte pas une différence significative entre le fait de porter un préservatif et de ne pas en porter.

On entend souvent dire que faire l’amour avec le préservatif permettrait de retarder l’éjaculation. Cependant, les données empiriques montrent que ce n’est pas toujours le cas. En effet, les hommes circoncis ont un temps médian de 6,7 minutes contre 6,0 minutes pour les non circoncis. Les utilisateurs de préservatifs par contre se situent à 5,7 minutes contre 5,1 chez les non utilisateurs. Cependant, au niveau individuel, l’usage du préservatif pourrait permettre de réduire les sensations et ainsi rallonger le temps jusqu’à éjaculation pour le plus grand bonheur des hommes.

admin

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
27 + 21 =


Post comment