8 astuces à connaître pour vous enrichir rapidement et durablement (3/8)

Last modified date

Comments: 0

Partie 3 de L’Autoroute du Millionnaire : La pauvreté ou la route du bas-côté

Le bas-côté est la route la plus empruntée dans la vie. C’est une route financière sans aucune destination et caractérisée par des comportements typiques parmi lesquels vous trouverez des détails qui vont vous surprendre :

  • Vous n’avez rien appris de plus depuis la fin de votre scolarité ;
  • Vous changez souvent de job ;
  • Vous avez foi envers les politiciens pour changer le système plutôt que de changer vous-même ;
  • Vous vivez de votre salaire en attendant le prochain (Et non, ce n’est pas tout le monde !) ;
  • Vous achetez régulièrement des tickets de loteries et vous dépensez régulièrement de l’argent dans les casinos ;
  • Vous n’avez pas d’économies de réserve ;
  • Vous êtes facilement impressionné et vous cherchez à impressionner.

MJ décrit chaque point avec humour acide. Son but est ici de vous faire prendre conscience des schémas de comportement qui mènent vers la pauvreté.

Ce qui veut dire que donnez toujours plus d’argent à des personnes empruntant le bas côté et ils retournerons invariablement à la pauvreté.

Pensez à ces gagnants de la loterie qui ont réussi à dilapider leurs gains ! Pensez à MJ DeMarco lui-même qui a revendu son entreprise la première fois pour s’acheter des vêtements de designer et des voitures à crédit !

Quelqu’un qui utilise le bas côté comme route financière ne possède en réalité pas de plan de richesse et même si celui-ci devenait riche par accident, cela ne changerait pas sa façon de gérer l’argent.

Un train de vie de 500 000 FCFA par mois lorsque vous n’en gagnez que 250 000 FCFA vous place évidemment sur le bas côté. Sur celui-ci, les crédits sont utilisés comme moyen d’augmenter son revenu et non comme une épine dans le pied.

L’illusion de la richesse : avoir l’air riche

C’est la mésaventure arrivée à MJ DeMarco qui pourtant a gagné 250 000 $ en revendant son entreprise. Sa préoccupation a été de se payer ce qu’il n’a jamais pu s’offrir avant. Mais sans plan de route, le bas côté l’a rendu pauvre.

DeMarco dénonce la toxicité de la société de consommation et remet les choses au clair sur la richesse. Celle-ci est déterminée par une richesse de relations, de santé et de liberté et aucunement par les possessions matérielles.

L’argent ne fait pas le bonheur…. Euh la pauvreté non plus !

La trinité de la richesse est donc celle-ci :

  • Liberté
  • Santé
  • Relations


Utiliser l’argent intelligemment enrichit la trinité de la richesse. L’argent peut acheter le temps, ce qui augmente votre liberté. Votre patron achète votre temps, ce qui lui augmente sa liberté par exemple.

L’argent ne peut pas acheter le bonheur parce que celui-ci ne sert qu’à acheter des biens de consommation. La santé et les relations sont source de bonheur.

Se rendre dépendant de la consommation en achetant toujours plus, vous vole votre liberté. La liberté fait partie de la trinité de la richesse. Plus vous êtes dépendant d’un style de vie gourmand en consommation, moins vous êtes libre, surtout lorsque votre source de revenu (seul le salaire dans le cas d’un bas-côté) s’effondre.

Le bas côté rend dépendant aux marchands de rêves. Oui, ce DVD qui vous promet de devenir riche facilement ou ce séminaire qui coûte des centaines de milliers de francs pour vous apprendre à vous enrichir en investissant en bourse.

Mj DeMarco n’a jamais promis qu’il était facile de gagner de l’argent, il a juste dit que le processus pouvait être rapide, ce qui est très différent.

Ceux qui empruntent le bas-côté sont focalisés sur le résultat (les gains). L’autoroute du millionnaire vous focalise sur le processus à accomplir en faisant fi du résultat dans un premier temps.

La loi de la victime

« Les auto-stoppeurs ne conduisent pas ». Toujours dans cette métaphore en filigrane de tout son travail, MJ DeMarco continue de pointer du doigt l’état d’esprit à changer si vous voulez passer du bas côté à l’autoroute de la fortune.

Pour être sur l’autoroute, il faut conduire, et celui qui marche au bord de la route ne conduit pas par définition. Conduire, c’est prendre ses responsabilités et arrêter de se comporter en victime.

Jusque-là, rien de révolutionnaire. Tout le monde sait que Caliméro ne deviendra jamais riche.

Mais là où cela devient intéressant, c’est que MJ donne les points à améliorer ainsi que des pistes de départ pour se sortir de la victimisation. Le simple fait d’exister ne vous fait rien mériter. Le bas côté est en fait un repaire de narcissiques égoïstes .

L’un des points clé est de garder le contrôle de sa propre route, de son propre véhicule et de sa propre direction. Vous l’aurez compris : MJ condamne la délégation de son avenir financier à d’autres personnes.

admin

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
32 ⁄ 16 =


Post comment