L’influence du surpoids dans la survenue des fausses-couches fréquentes

Last modified date

Comments: 0

Un avocat enceinte

Les femmes du fait de leurs caractéristiques physiologiques (masse graisseuse, gestation) semblent plus exposées au risque de surpoids que les hommes. Chez les femmes, il a été mis en évidence dans la littérature scientifique, qu’un indice de masse corporel inadéquat (insuffisance ou surcharge pondérale) durant la grossesse est associé à des risques de perturbations de son déroulement (source http://raboninco.com/1F1Nm). Cependant, si la masse corporelle n’est pas associée aux complications de la santé maternelle et périnatale, il existe toutefois une association entre une prise de poids excessive liée à la grossesse et les complications de la santé maternelle.

Chez les femmes, il a été mis en évidence dans la littérature scientifique, qu’un indice de masse corporel inadéquat durant la grossesse est associé à des risques de perturbations de son déroulement.

Fouelifack et al. (2015)

Une recherche publiée dans The Journal of Obstetrics and Gynaecology Research s’est penchée sur le rôle de l’obésité dans la survenue récurrentes de fausses-couches chez les femmes en âge de procréer (lien ici http://raboninco.com/1F2Be).

Les fausses-couches récurrentes

Si une fausse-couche peut survenir à aléatoirement en fonction de plusieurs facteurs plus ou moins déterminés, son caractère récurrent est un signe d’alerte. Les fausses-couches récurrentes se définissent dans ce cadre comme la perte d’une grossesse de plus de 20 semaines. En fonction des définitions retenues, son incidence peut varier entre 0,5 et 2,3%. On s’accorde sur le fait que le risque de fausse-couche augmente avec l’âge de la femme. Cependant, qu’en est-il de l’effet d’un surpoids ?

Grossesse et surcharge pondérale

Le nombre d’obèses dans le monde a doublé depuis les années 1975, faisant du surpoids un facteur de risque important dans la survenue de plusieurs maladies.

Parmi les causes régulièrement citées des fausses-couches, on retrouve les anomalies génétiques au sein du couple, les troubles hormonaux, les anomalies anatomiques de l’utérus (congénital ou non). Les facteurs associés aux fausses-couches récurrentes sont principalement attribués à la femme. D’autres facteurs peuvent aussi être liés aux conditions comportementales et conditions environnementales, ainsi que l’obésité.

La surcharge pondérale (surpoids) ne constitue pas un grand risque de fausse-couches fréquentes au même titre que d’autres maladies. Le problème survient en général lorsque cette surcharge pondérale excède un certain seuil. A ce moment, on parle d’obésité. Les femmes en situation d’obésité ont environ 2 fois plus de risque de faire de fausses-couches répétées que celles de poids normal. Par contre, pour les femmes en léger surpoids, le risque n’est pas plus élevé que chez les femmes de poids normal.

Que faut-il en retenir ?

L’excès de surpoids (obésité) constitue est risque accru de fausses-couches fréquentes par rapport aux femmes de poids normal. Dans son livre intitulé « En bonne santé et forts – Guide d’alimentation pour les mères, les enfants et les adolescents », le Dr George D. Pamplona-Roger recommande aux femmes d’avoir un indice de masse corporel sain idéalement situé entre 19 et 25 ; autrement dit d’avoir un rapport poids/taille correct au moment d’envisager une grossesse afin d’éviter des risques éventuels de complication de grossesse y compris la survenue de fausses-couches auxquelles les femmes ne sont jamais à l’abri à 100%.

admin

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
6 − 5 =


Post comment