La parabole du fromage : Qui a piqué mon fromage ?

Last modified date

Comments: 0

Qui a piqué mon fromage ?

Derrière ce best-seller (Qui a piqué mon fromage ?) du célèbre auteur Spencer Johnson, se cache une parabole dont nous partageons les leçons que nous y avons tirées ici avec vous.

Ce livre relate l’histoire édifiante de deux tout petits hommes, Polochon et Baluchon, et de deux souris, Flair et Flèche, qui évoluent dans un labyrinthe. Ces derniers y ont découvert à un endroit bien précis du fromage en grande quantité. Dès lors, ils y revenaient chaque matin manger et rentraient en fin de journée rassasiés et joyeux. Polochon et Baluchon s’étaient particulièrement installés dans cette zone de confort à tel point qu’ils ne fournissaient plus d’efforts, considérant ce fromage comme un acquis.

Leur attitude m’a fait pensé à celle du riche insensé dans l’évangile de Luc (12, 16-21) qui disait : “Mon âme, tu as beaucoup de biens en réserve pour plusieurs années ; repose–toi, mange, bois, et réjouis–toi. Mais Dieu lui dit : Insensé ! cette nuit même ton âme te sera redemandée ; et ce que tu as préparé, pour qui cela sera–t–il ? Il en est ainsi de celui qui amasse des trésors pour lui–même, et qui n’est pas riche pour Dieu.”

De leur côté, les souris Flair et Flèche avaient gardé leur routine quotidienne explorant chaque jour le labyrinthe après avoir mangé le fromage anticipant ainsi tout éventuel changement. Leur attitude m’a rappelé cette mise en garde du livre des Proverbes (24, 33-34) : “Un peu de sommeil, un peu d’assoupissement, Un peu croiser les mains pour dormir et la pauvreté te surprendra, comme un rôdeur, Et la disette, comme un homme en armes”.

A leur grande surprise, leur fromage a été déplacé un beau matin. Les souris Flair et Flèche qui étaient chaque jour les premières à arriver au labyrinthe ont été les premières à constater ce changement et se sont tout de suite mises à la recherche d’un nouveau fromage. Tandis que Polochon et Baluchon sont tombés des nues à leur arrivée (beaucoup plus tard) au labyrinthe. Les réactions face à ce bouleversement ont été bien différentes : Polochon est resté campé sur sa position, persuadé qu’il était victime d’une injustice, quant à Baluchon après plusieurs hésitations, il a décidé de se remettre à parcourir le labyrinthe, à surmonter sa peur de repartir de zéro, d’essuyer de nouveaux échecs. Finalement, après plusieurs revers, il a trouvé le saint Graal : le nouveau fromage. Il y trouva Flèche et Flair, qui y étaient depuis bien des jours.

Apres avoir lu cette fable, j’ai compris qu’elle pourrait être considérée comme une parabole pleine de symboles et de sens :

  • Le fromage c’est le bonheur, l’idéal que nous attendons de la vie ;
  • Le labyrinthe est le chemin pour y parvenir, parsemé d’embûches et d’incertitudes.

Les 4 personnages représentent différents aspects de notre personnalité :

  • Flair : quand nous savons déceler rapidement les changements à venir ;
  • Fleche : quand nous savons nous exécuter rapidement ;
  • Polochon : quand redoutons et rejetons le changement ;
  • Baluchon : quand nous savons nous adapter au changement.

Et vous quel trait de personnalité développez-vous le plus ?

Qu’en cette nouvelle année le Seigneur nous accompagne dans notre quête du véritable “fromage” : sa “bénédiction qui enrichit et qui n’est suivi d’aucun chagrin” (Prov 10, 22).

admin

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
2 + 24 =


Post comment